FIP KALLISTE CAPITAL N° 11

Vatel Capital

FIP Corse

RÉDUCTION IR :
38%
FRAIS D'ENTRÉE :
5% 2% (avec FCPI-enligne.com)
VALEUR D'ORGINE DES PARTS :
100€
SOUSCRIPTION MINIMALE :
1000€
DURÉE DE PLACEMENT :
7-9 ans (prorogeable, soit au plus tard jusqu’au 31 décembre 2027)
BANQUE DÉPOSITAIRE :
Société Générale
ZONE GÉOGRAPHIQUE :
Corse
SECTEURS D'INVESTISSEMENT :
Santé et dépendance, tourisme, agro-alimentaire, services aux entreprises, énergies renouvelables...
Notre avis :
Avis FCPI-enligne.com - J. Dupont

  • Des investissements dans les secteurs porteurs d’une région championne de la croissance
  • La réduction d’impôt est cumulable avec celle des FCPI et des FIP, dans la limite du plafonnement global des avantages fiscaux (10 000 €), jusqu’ à 4560 € pour un célibataire et 9120 € pour un couple.
  • Une sélectivité supérieure à la moyenne des FIP grâce à un vivier de 1200 PME éligibles
  • Vatel Capital a remporté le grand prix Morningstar 2011 de la société de gestion la plus dynamique dans la catégorie « Private Equity » et 4 étoiles dans le palmarès gestion de fortune 2016

Fonctionnement du FIP Corse

38 % de réduction d'impôt sur le revenu en souscrivant avant le 31 décembre 2018, en contrepartie d'un risque de perte en capital et d'une durée de blocage de votre placement pouvant atteindre 9 ans.

Introduit par la Loi de Finances pour 2007 à l'initiative du député de Corse-du-Sud, M. Camille de Rocca Serra , le « FIP Corse » vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 38% des versements effectués dans le Fonds (droits d’entrée inclus), dans la limite de 12 000 € de souscription pour une personne seule et 24 000 € pour un couple. A la sortie, les plus-values éventuelles sont exonérées d’impôt, hors prélèvements sociaux (CSG, CRDS).

Stratégie d'investissement

Le FIP Kallisté Capital N°11 a vocation à investir dans des PME corses exerçant leur activité dans la santé et la dépendance, l’agro-alimentaire, le tourisme, les énergies renouvelables et les services aux entreprises. Les investissements pourront également viser les entreprises dans d’autres secteurs d’activité pourvu qu’elles présentent des perspectives de valorisation réelles et compatibles avec l’horizon de liquidité du Fonds. Les entreprises sont sélectionnées sur des critères de maturité, rentabilité et de perspectives de croissance.

70 % minimum de l’actif du Fonds investi en PME corses

Le Fonds a pour objectif d’être investi à hauteur d’au moins 70 % de son actif (le « Quota minimum ») dans des Petites et Moyennes Entreprises cotées et non cotées exerçant leurs activités exclusivement dans des établissements situés en Corse. Ce taux pourra être porté à 100 % (le « Quota maximum ») en cas de parution du décret visé à l’article II de l’article 74 de la loi de finances 2018, afin notamment d’optimiser la réduction d’impôt sur le revenu dont pourraient bénéficier les souscripteurs. Dans le cas contraire, le Fonds respectera le Quota Minimum

Les entreprises du FIP corse Kallisté Capital sont sélectionnées pour leur maturité, leur rentabilité et leur potentiel de développement. L’équipe de gestion veille à assurer une diversification sectorielle du portefeuille du FIP corse Kallisté Capital, au travers de 15 participations, dans les secteurs :

Santé et dépendance

La Corse est une région âgée : trois résidents sur dix ont 60 ans ou plus et un sur dix a plus de 75 ans. Sous les effets conjugués de l'arrivée des baby-boomers aux âges élevés et de l'allongement de l'espérance de vie, la population est vieillissante. Cette situation crée un véritable besoin de prise en charge des personnes âgées dépendantes qui n’est que partiellement couvert. Avec 61 places pour 1 000 personnes de 75 ans ou plus, l'offre d'accueil en établissement pour personnes âgées est deux fois plus faible qu'en moyenne métropolitaine. Les projections de population corse laissent entrevoir une modification substantielle de la structure par âge. Ainsi, à l'horizon 2050, deux insulaires sur dix seraient
âgés de plus de 75 ans. Mécaniquement, la part des actifs se réduira et se poseront alors de nouveaux enjeux, qui mobiliseront sûrement de nouveaux moteurs de croissance en lien avec
le troisième âge (source : Insee).

Agroalimentaire

Première activité industrielle de Corse, l’industrie agroalimentaire connaît un fort développement axé sur la recherche de nouveaux débouchés à l’export et l’amélioration de la rentabilité via la modernisation de l’outil de production. En 2017, l’industrie agroalimentaire a connu une progression globale de son chiffre
d’affaires de 7,5 % et ses perspectives de croissance sont solides.

Tourisme

La Corse dispose d'un patrimoine naturel remarquable. Ses 1 000 kilomètres de côtes la prédisposent à un tourisme estival. En 2017, la fréquentation touristique de la Corse continue de progresser. Avec 8,17 millions de passagers accueillis dans les ports et aéroports insulaires (hors croisiéristes), elle augmente de 5,7 % en un an après une progression de 3,3 % en 2016. L’année 2017 est globalement positive pour l'activité du tourisme en Corse. Le trafic de passagers poursuit son essor grâce au développement
continu de l'aérien. La fréquentation touristique des hébergements marchands est en hausse, essentiellement soutenue par la croissance de la clientèle française. Cette progression profite à toutes les catégories d'hébergement. Au mois d'août, plus de la moitié de la capacité d'accueil marchande se concentre dans les campings. Les établissements les mieux classés tirent la fréquentation, en lien avec la transformation du parc

Service aux entreprises

Le secteur des services aux entreprises en Corse regroupe les activités de conseils et d'assistance, qui comportent souvent une composante technologique (informatique, ingénierie) et les services aux entreprises dits « opérationnels » (location, fourniture de personnel, nettoyage, sécurité). Il enregistre en 2017 une progression de 3,2 % de son chiffre d’affaires, supérieure aux attentes et ses effectifs ont cru de 6,2 % sur la même période. (source : Banque de France / Les entreprises en Région corse / Bilan 2017 –
Perspectives 2018)

Energies renouvelables hors production d’électricité

Les énergies renouvelables (hydraulique, éolien, photovoltaïque, biomasse) constituent, en complément de la production thermique classique et de l’interconnexion avec la Sardaigne, un pilier du mix énergétique de la Corse. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte vise comme objectif de porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et 32 % en 2030 ; à cette date, pour parvenir à cet objectif, les énergies renouvelables doivent représenter 40 % de la production d’électricité. Ces taux de 23 % et 40 % devraient être atteints en Corse dès 2023, conformément aux orientations de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) de Corse adoptée par décret en décembre 2015

QUI EST VATEL CAPITAL ?

  • Vatel Capital est une société de gestion indépendante et entrepreneuriale, spécialisée dans l’accompagnement des PME françaises de croissance cotées et non cotées. Avec plus de 125 M€ d’actifs sous gestion au 1er juillet 2014, elle s’appuie sur une équipe de gérants travaillant ensemble depuis près de dix ans. Elle intervient auprès d’entreprises cotées et non cotées, notamment dans le secteur de la santé, des énergies renouvelables, des services aux entreprises et d’Internet.
  • Avec plus de 120 M€ d’actifs sous gestion au 1er mars 2014, elle s’appuie sur un réseau de près de 350 conseillers en gestion de patrimoine et sur une équipe de gérants travaillant ensemble depuis près de dix ans. Elle intervient auprès d’entreprises cotées et non cotées, notamment dans le secteur de la santé, des énergies renouvelables, des services aux entreprises et d’Internet.
  • Vatel Capital a été lauréat en 2011 des Tremplins Morningstar de la nouvelle société de gestion de portefeuille la plus dynamique, dans la catégorie « non coté » et son FCP Vatel Small Cap Flexible s’est vu décerner 5 étoiles par Morningstar en 2014.

* EN CONTREPARTIE D’UNE DUREE DE BLOCAGE LONGUE. LE FIP EST UN PRODUIT D’ÉPARGNE BÉNÉFICIANT DU CADRE FISCAL POUR L’IMPÔT SUR LE REVENU. Ces avantages résultent du caractère risqué de l’investissement dans des sociétés non cotées et/ou cotées sur des marchés non réglementés caractérisés par une faible liquidité.

Catégorie agrégée de fraisTFAM gestionnaire et distributeur maximum (TFAM-GD)Dont TFAM distributeur Maximum (TFAM-D)
Droits d’entrée et de sortie0.56%0.56%
Frais de constitution0.10%-
Frais récurrents de gestion et de fonctionnement3,18%1,00%
Frais non récurrents de fonctionnement liés à l’acquisition, au suivi et à la cession des participations*--
Frais de gestion indirects0.05%-
TOTAL3,89%1,56%

Le taux de frais annuel moyen (TFAM) gestionnaire et distributeur supporté par le souscripteur est égal au ratio, calculé en moyenne annuelle, entre : – le total des frais et commissions prélevés tout au long de la vie du fonds, y compris prorogations, telle qu’elle est prévue dans son règlement ; – et le montant des souscriptions initiales totales. Ce tableau présente les valeurs maximales que peuvent atteindre les décompositions, entre gestionnaire et distributeur, de ce TFAM.