GFI Domaines et Patrimoines

Domaines et Patrimoines

Investissement forestier

GFI Domaines et Patrimoines
Date limite de souscription :

NC

RÉDUCTION IR :
18%
FRAIS D'ENTRÉE :
0%
VALEUR D'ORGINE DES PARTS :
113
SOUSCRIPTION MINIMALE :
1130€
DURÉE DE PLACEMENT :
ans (La durée de placement recommandée est supérieure à 10 ans)
BANQUE DÉPOSITAIRE :
ZONE GÉOGRAPHIQUE :
France
SECTEURS D'INVESTISSEMENT :
Forêts
Notre avis :
Avis FCPI-enligne.com - J. Dupont

  • La France est le 3e potentiel forestier européen, 75 % de la forêt française relève de la propriété privée et couvre 11 millions d’hectares répartis entre 3,8 millions de propriétaires.

LA FORÊT FRANÇAISE EN CHIFFRES

16 millions d’hectares

400 000 emplois

4 millions de propriétaires forestiers privés

38 milliers de m3 récoltés/an

6 essences principales (dont 8 millions de m3 de Pin Maritime / 2,5 millions de m3 de Chêne)

60 milliards de Chiffre d’Affaires

LA SOCIETE DE GESTION

80 millions d’euros d’actifs sous gestion

30 départements dans lesquels sont implantés nos massifs forestiers

320 partenaires conseils en France

Fonctionnement de la Foncière Forestière

La loi de Finances 2017 a confirmé que Foncière Forestière permet au choix :
• de réduire son ISF de 50 % du montant souscrit en actions nouvelles Foncière Forestière, dans la limite
d’une souscription de 90 000 € (soit une réduction d’ISF maximale de 45 000 €)
• de réinvestir ses plus-values de cession dans le cadre des dispositives de l’article 150-B ter du CGT. Cette éligibilité permet aux dirigeants actionnaires de neutraliser le montant de la plus-value de cession des titres de leur entreprise en réinvestissant, via une holding, le fruit de leur vente dans FONCIÈRE FORESTIÈRE.
• ces avantages sont la contrepartie d’un risque de perte en capital et d’un blocage des actions pendant au moins 8 ans

Les actions de Foncière Forestière sont financièrement plus accessibles qu’une forêt en direct pour des surfaces permettant l’organisation de l’exploitation ; Foncière Forestière a pour objectif de diversifier les massifs forestiers détenus, tant géographiquement qu’en termes d’essences, de maturité et de stratégies d’exploitation (rendement versus valorisation) ; Les investissements et la gestion technique des actifs, ainsi que la gestion administrative et financière sont réalisés par un professionnel.

Les Atouts de la Foncière Forestière

1. Un actif décorrélé, tangible et en croissance régulière.

La forêt constitue un investissement tangible offrant une valorisation régulière, un régime fiscal attrayant, tout en étant déconnecté des marchés financiers. Ces avantages ont de quoi séduire aujourd’hui, pour peu que l’on accepte de vivre au rythme de la nature. Le bois offre en
effet des rendements annuels faibles (généralement 2 à 3 % bruts) et s’envisage sur le long terme (20 à 30 ans).

2. Une réduction d’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Article 885-0 V BIS du CGI.

Foncière Forestière permet d’obtenir une réduction ISF de 50 % dans la limite d’un investissement de 90 000 €, en contrepartie d’un risque de perte en capital et d’une durée de blocage 7 ans minimum (*) et une exonération à 100 % de la souscription (sortie totale du patrimoine taxable à l’ISF).


3. Un report d’imposition des plus-values de cession. Article 150-0 B ter du CGI

Foncière Forestière est éligible au réinvestissement des plus-values de cession, dans le cadre des dispositions de l’article 150 – B ter du CGI. Cette éligibilité permet aux dirigeants actionnaires de neutraliser le montant de la plus-value de cession des titres de leur entreprise en réinvestissant, via une holding, le fruit de leur vente dans Foncière Forestière.

Les Risques

  • L’investissement au capital de la société FONCIÈRE FORESTIÈRE présente un risque de perte en capital inhérent à tout investissement en capital,
  • L’investissement au capital de la société FONCIÈRE FORESTIÈRE présente un risque de rentabilité négative inhérent à tout investissement en capital,
  • L’investissement au capital de la société FONCIÈRE FORESTIÈRE présente un risque d’illiquidité puisqu’il n’existe aucune garantie de rachat des parts souscrites