FIP MASCARIN CAPITAL N°3

Vatel Capital

FIP Outre Mer

RÉDUCTION IR :
30%
FRAIS D'ENTRÉE :
5% 2% (avec FCPI-enligne.com)
VALEUR D'ORGINE DES PARTS :
100€
SOUSCRIPTION MINIMALE :
1000€
DURÉE DE PLACEMENT :
7-9 ans (prorogeable, soit au plus tard jusqu’au 31 décembre 2029)
BANQUE DÉPOSITAIRE :
ODDO BHF SCA
ZONE GÉOGRAPHIQUE :
Départements d'outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion), Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et les îles Wallis et Futuna
SECTEURS D'INVESTISSEMENT :
Agro-alimentaire, énergies renouvelables, tourisme, services aux entreprises
Notre avis :
Avis FCPI-enligne.com - J. Dupont

  • Une réduction d’impôt sur le revenu de 30% à l’entrée, en contrepartie d’un risque de perte en capital et d’un blocage des avoirs pendant 7 ans minimum et jusqu’à 9 ans sur décision de la Société de Gestion, soit jusqu’au 31/12/2029 au plus tard.
  • Un investissement en soutien direct de l’économie outre-mer et de ses PME.
  • Une opportunité de diversification de votre patrimoine et une exonération d’impôt sur les plus-values éventuelles (soumises aux prélèvements sociaux).
  • Vatel Capital est la seule société de gestion à afficher tous ses FCPI en performance positive.

Fonctionnement du FIP OUTRE MER

Le FIP Outre-Mer est un Fonds d’Investissement de Proximité investi dans des petites et moyennes entreprises situées dans les départements et collectivités d’outre-mer.
Depuis son introduction en 2011, seuls les investisseurs résidant dans les Dom-Com pouvaient y souscrire. En février 2017, la loi Egalité réelle d’Outre-Mer a élargi la souscription de parts de FIP Outre-Mer à l’ensemble des contribuables français.
La réduction d’impôt sur le revenu est égale à 30 % des versements effectués dans le Fonds, dans la limite de 12 000 € de souscription pour une personne seule et 24 000 € pour un couple. A la sortie, les plus-values éventuelles sont exonérées d’impôt, hors prélèvements sociaux (CSG, CRDS).

Stratégie d’investissement

Le Fonds est constitué à hauteur de 100 % de son actif de petites et moyennes entreprises cotées et non cotées exerçant leurs activités exclusivement dans des établissements situés dans les départements d’outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion), ainsi qu’à Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et dans les îles Wallis et Futuna.

Les participations du Fonds dans les sociétés prendront la forme d’actions (ordinaires ou de préférence) à hauteur de 40 % minimum de l’actif du fonds, d’avance en compte-courant et d’obligations convertibles en titres de capital des sociétés concernées, principalement dans le cadre d’opérations de capital développement et de transmission/LBO. Les entreprises seront sélectionnées sur des critères de maturité, rentabilité et de perspectives de croissance.

Le Fonds investira essentiellement dans 4 secteurs : 

  • L’agro-alimentaire

La valeur de la production agricole globale progresse régulièrement dans les deux grandes filières traditionnelles historiques que sont la filière banane et la filière canne-sucre-rhum. Le développement de filières de diversification constitue néanmoins un enjeu important et nécessitera la poursuite de la structuration de la profession. La pêche est également un secteur traditionnel de développement des collectivités ultramarines : elle contribue à l’autosuffisance alimentaire et à la création d’emplois via la production et la transformation des produits de la mer.

  • Les énergies renouvelables

Les objectifs du Grenelle de l’environnement pour les DOM, réaffirmés par la Loi transition énergétique pour une croissance verte sont ambitieux : en 2020, générer 50 % de l’énergie consommée à partir de sources renouvelables et à l’horizon 2030, atteindre l’autonomie énergétique. Les territoires d’outre-mer disposent d’atouts considérables en matière d’énergies renouvelables : solaire photovoltaïque et thermique, biomasse, géothermie, énergies marines renouvelables qu’ils ont souvent déjà développés avec un certain succès et présentent, de fait, un mix énergétique original par rapport à celui de la métropole. L’hydraulique et la bagasse assurent par exemple aujourd’hui près de 30 % de la production en énergie de l’île de la Réunion.

  • Le tourisme

Les destinations ultramarines figurent parmi les plus prisées au monde. Cependant, la forte concurrence des autres pays (notamment les îles de la Caraïbe et de l’Océan indien), le niveau de coûts élevé, une offre encore fortement axée sur le balnéaire, l’insuffisante diversification des clientèles (venant majoritairement de l’hexagone), la forte dépendance des arrivées touristiques vis-à-vis des dessertes aériennes, les particularismes fonciers, imposent des actions ambitieuses en faveur du développement touristique. Pour ces destinations aux avant-gardes de la concurrence mondiale, l’enjeu est de se différencier avec leurs propres atouts, au premier rang desquels un patrimoine naturel et culturel exceptionnel, en visant une clientèle en quête d’un tourisme plus riche en contenu.

  • Les services aux entreprises

Il s’agit de certains types de services aux entreprises visés au I de l’article 199 undecies B et notamment les activités qui concourent à la gestion et la maintenance informatique, la création de logiciels, la fourniture d’accès à Internet, l’hébergement de sites et la création de services en ligne sur Internet.
Il pourra également s’agir d’activités de services relevant du secteur du bâtiment et travaux publics, du secteur des services auxiliaires aux transports, du nettoyage, du conditionnement à façon ou de l’activité de centre d’appels. Comme tous les secteurs d’activités, les services aux entreprises présentent des aléas.

QUI EST VATEL CAPITAL?

  • Vatel Capital est une société de gestion indépendante et entrepreneuriale, spécialisée dans l’accompagnement des PME françaises de croissance cotées et non cotées. Avec plus de 450M€ d’actifs sous gestion au 1er juillet 2020, elle s’appuie sur une équipe de gérants travaillant ensemble depuis plus de 10 ans.
  • En janvier 2020, Vatel Capital est récompensée à l’occasion de la 27ème édition du Palmarès des Fournisseurs organisé par le magazine Gestion de Fortune. Vatel Capital obtient la 2ème place dans la catégorie Capital-investissement, suite à une enquête quantitative et qualitative menée auprès de 4 500 conseillers en gestion de patrimoine indépendants répartis sur toute la France
  • En mars 2020, Vatel Capital est également récompensée à l’occasion de la 8ème édition des Pyramides de la gestion de patrimoine, organisée par le magazine Investissements Conseils, suite à un sondage réalisé auprès de 2 000 cabinets. Vatel Capital obtient le 2ème prix dans la catégorie
    capital-investissement
  • Les prix sont accordés par les CGPI, distributeurs des fonds, en fonction notamment de la qualité de leurs relations avec la société de gestion et du niveau de commissionnement. Les références à un classement, un prix, et/ou à une notation ne préjugent pas des résultats futurs du FIA ou du gestionnaire.

* EN CONTREPARTIE D’UNE DURÉE DE BLOCAGE LONGUE. LE FIP EST UN PRODUIT D’ÉPARGNE BÉNÉFICIANT DU CADRE FISCAL POUR L’IMPÔT SUR LE REVENU. Ces avantages résultent du caractère risqué de l’investissement dans des sociétés non cotées et/ou cotées sur des marchés non réglementés caractérisés par une faible liquidité.

Catégorie agrégée de fraisTFAM gestionnaire et distributeur maximum (TFAM-GD)Dont TFAM distributeur Maximum (TFAM-D)
Droits d’entrée et de sortie0.56%0.56%
Frais de constitution0.10%
Frais récurrents de gestion et de fonctionnement2,82%1,00%
Frais non récurrents de fonctionnement liés à l’acquisition,
au suivi et à la cession des participations*
Frais de gestion indirects0.01% –
TOTAL3,49%1,56%

Le taux de frais annuel moyen (TFAM) gestionnaire et distributeur supporté par le souscripteur est égal au ratio, calculé en moyenne annuelle, entre : – le total des frais et commissions prélevés tout au long de la vie du fonds, y compris prorogations, telle qu’elle est prévue dans son règlement ; – et le montant des souscriptions initiales totales. Ce tableau présente les valeurs maximales que peuvent atteindre les décompositions, entre gestionnaire et distributeur, de ce TFAM.